Slid1
Rhino
map-rhino

Diceros Bicornis

Le rhinocéros noir
CR

C’est historiquement la première espèce que notre ONG s’est engagée à protéger. Qu’il s’agisse de diceros bicornis, le rhinocéros noir, ou de cerathoterium sinum, le rhinocéros blanc, tous deux sont considérés comme menacés.

Le rhinocéros fait partie de l’ordre des périssodactyles, c’est-à-dire qu’il possède un nombre impair de doigts, 3 en l’occurrence. Il compte parmi les plus gros herbivores au monde.

Sa peau est très épaisse, formant des plis aux points d’inflexion, nue à l’exception des franges des oreilles et des soies sur la queue. Deux cornes sont présentes chez les deux sexes, la corne antérieure étant normalement plus longue et plus épaisse à la base. Le mâle pèse entre 2 et 2,5 tonnes alors que la femelle ne dépasse jamais les 2 tonnes.

On différencie les deux espèces, blanc et noir, non pas par la couleur de la robe, puisqu’elle est de couleur grise, mais pas certains critères morphologiques et comportementaux.

Le rhinocéros blanc se nourrit presque exclusivement d’herbe qu’il arrache avec sa large bouche. Il est plus gros que son cousin de l’autre espèce et possède une bosse sur le cou. Il est plutôt paisible et peu enclin à charger.

Le rhinocéros noir est plus petit que le blanc, puisqu’un mâle pèse environ un peu plus d’une tonne et sa femelle deux cents kilos de moins ; il n’a pas de bosse sur le cou et il possède une lèvre supérieure en forme de bec crochu. Cette bouche bien différente de la très large du blanc lui sert à s’alimenter en arrachant les pousses et les feuilles d’arbustes.

Très imprévisible, il est tout à fait capable de charger un intrus qui vient le déranger.

Un seul jeune naît en mars ou avril au terme d’une gestation de 15 mois pour un noir et 16 mois pour un blanc. Les naissances sont espacées de 2 à 4 ans.

 

Le Braconnage de la corne

Avec 4 rhinocéros abattus chaque jour, la population diminue dramatiquement. Même si dans certains pays on a noté une légère augmentation, il faut continuer à redoubler d'efforts.

La perte de l'habitat

Le rhinocéros voit son territoire se réduire d'année en année et il entre parfois en conflit avec l'homme. Ce dernier a besoin toujours plus d'espace pour l'agriculture et l'élevage.

Les plantes envahissantes

La présence de plantes envahissantes étrangères perturbent l'écosystème et en particulier certains herbivores comme le rhinocéros qui pourrait avoir des problèmes digestifs en se nourrissant avec ces plantes.