Menace
P4
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pendant des décennies, la grande faune africaine a perdu un très grand nombre de ses représentants. Les fléaux qui avaient été identifiés étaient les suivants :

  • Le recul des territoires naturels et la déforestation au profit de la culture et de l’élevage
  • Une mauvaise gestion cynégétique avec une chasse sportive excessive
  • Le braconnage

De nombreuses actions ont été entreprises sur tout le continent pour permettre de lutter contre l’expansion de l’homme sur les territoires naturels. La création et la gestion de parcs nationaux, trans-nationaux, de réserves privées a contribué largement à la protection des habitats naturels.

Les mesures prises par les organisations de protection mondiale (WWF, CITES), les sociétés de safaris ainsi que les associations de chasseurs professionnels ont élaboré des modes de chasse plus contrôlés, plus sélectifs, permettant une saine gestion des différentes espèces.

Si les deux premiers fléaux ont pu être relativement encadrés, le troisième a littéralement explosé depuis ces dernières années. A tel point que certaines espèces sont extrêmement menacées, alors que leur nombre avait repris une tendance haussière depuis les années 70 !

Aujourd’hui, les braconniers sont actifs sur tout le continent africain, de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger, Bénin) en passant par l’Afrique centrale (République Démocratique du Congo, Tanzanie, Kenya, Centrafrique) et jusqu’à l’Afrique australe avec la Namibie, l’Afrique du Sud et le Botswana.

Selon l’UICN, la plupart des grands mammifères emblématiques sont menacés :

  • Les éléphants sont chassés pour leur ivoire
  • Les rhinocéros pour leurs cornes
  • Les félins (lion, léopard, guépard) pour leurs os
  • Les grands singes (gorilles, bonobos et chimpanzés) sont tués pour leur viande ou capturés pour en faire des animaux de compagnie

Avant de rentrer dans le détail, nous vous proposons de répondre à 3 questions de fond :
I. Qu’est-ce que le braconnage ?
II. Quels sont les différents types de braconnage existant ?
III. Quel est l'impact sur la faune ?

Qu'est-ce que le braconnage ?

Le braconnage est un acte de chasse ou de pêche illégal. Son illégalité s’exprime suivant différentes conditions :

  • Il peut s’agir d’un acte d’abattage d’espèces intégralement protégées
  • Ou il se réalise dans une zone intégralement protégée, quel que soit le statut de l’espèce abattue
  • Ou les moyens utilisés ne sont pas autorisés
  • Il a lieu à une époque où la chasse est interdite
  • Sans autorisation (pas de quota pour l’espèce, absence de permis ou de timbre, …)

Quels sont les différents types de braconnage ?

Il revêt plutôt un aspect protéiforme. Pour simplifier, on peut le décomposer en six types :

  1. Le Braconnage coutumier

Il s’agit d’un braconnage relevant de traditions ancestrales. Dans certaines tribus telles que les Pygmées ou le bushmen, il est de tradition de partir à la chasse.

  1. Le Braconnage de subsistance

Devant un manque cruel de nourriture protéinée, les villageois ont souvent tendance à piéger des animaux pour améliorer l’ordinaire.

  1. Le Braconnage de représailles

A cause de la restriction de l’habitat naturel des espèces due au développement outrancier des populations humaines, les surfaces agricoles et l’élevage rentrent en concurrence directe avec la faune sauvage à proximité. D’un côté les prédateurs préfèrent attaquer le bétail sans défense, les éléphants se nourrir aisément dans les champs, et de l’autre les agriculteurs et éleveurs voient leur maigre patrimoine ponctionner par les animaux sauvages, bien évidemment sans aucune compensation financière. L’opposition qui en résulte alors se caractérise par des actions délibérées des populations humaines pour se venger des agressions des animaux. Il peut s’agir de tirs directs, de pièges, d’empoisonnement.

  1. Le Braconnage commercial

Des structures informelles commercialisent la « viande de brousse » sur les bords de route et approvisionnent restaurants et industries alimentaires.

  1. Le Braconnage mafieux

Ce type de braconnage s’appuie en fait sur des entités internationales de type mafieux qui trafiquent les espèces animales en créant de nouveaux courants économiques (ivoire, cornes, chair, …).

C’est évidemment le braconnage mafieux qui nous intéresse prioritairement, bien que les différentes actions que nous proposons permettent de limiter considérablement la portée du second type : le braconnage commercial.

En l’état actuel des choses, nous sommes confrontés d’un côté au manque de fonds et de volonté des différents gouvernements pour mettre en place des moyens et des actions adaptés aux enjeux, et de l’autre à l’extrême motivation des organisations qui supportent ce trafic. Ces organisations ont compris tout l’intérêt qu’il y a à se lancer dans l’écocrime, et en particulier le braconnage des animaux africains, car la rentabilité est extrême et le risque fort limité.

  1. Le Braconnage, financeur des réseaux terroristes ou rebelles

Bien que moins évident à cerner au départ, c’est une forme de braconnage très difficile à traiter dans la mesure où la menace est très forte et déterminée. Qu’il s’agisse de la LRA en Ouganda, des Djandjawids du Soudan, de Boko Haram au Nigéria et Cameroun, des composantes d’Aqmi ou de Daesh dans la région du Sahel,

Quel est l'impact sur la faune ?

Poachers
al shebaab poachers

1 éléphant abattu toutes les 15 minutes !

4 rhinocéros massacrés par jour !

Au cours du XXème siècle, la faune africaine a perdu un très grand nombre de ses représentants. Les fléaux qui avaient été identifiés étaient la chasse sportive excessive, le braconnage de viande brousse et les conflits territoriaux entre les hommes et les animaux.

Alors que des solutions ont été entreprises pour limiter avec succès ces fléaux, on assiste depuis une dizaine d'années à l'explosion des actes de braconnage.

Certains gouvernements sont dépassés et baissent les bras, d'autres mettent en place des actions mais ils sont parfois critiqués pour leurs méthodes radicales.

Les populations des espèces en danger diminuent drastiquement et les scientifiques les plus alarmistes annoncent une extinction programmée des espèces emblématiques à l'horizon de quinze à vingt ans.

Mais avant de combattre un fléau, il est nécessaire de le comprendre afin d'arriver à la maîtriser. Pourquoi en est-on arrivé là ? Quelle est la mécanique de la criminalité ?

C'est l'objet des infographies suivantes.

Info1

Les espèces animales menacées d'extinction font partie précisément de celles recherchées par les criminels.

Comme vous le voyez sur l'infographie, le marché de l'ivoire d'éléphants est mondial, avec une grosse majorité de la demande dans les pays du sud-est asiatique et le moyen-orient.

En ce qui concerne la corne de rhinocéros, ce sont certaines légendes attribuées à la médecine traditionnelle chinoise qui ont déclenché la forte demande des pays asiatiques. Et même si les attributs de la corne ne sont pas réels, la demande explose malgré tout.

Les primates et les félins sont également concernés. Pour eux, la demande est moins forte mais ils sont aussi en grand danger et menacés également par le marché national local.

On estime que 8 à 20 milliards d'euros passent chaque année entre les mains de groupes criminels organisés, ce qui place le trafic des espèces sauvages dans le quatuor de tête avec le trafic de drogue, d’êtres humains et d’armes.
Cette situation menace non seulement la survie de certaines espèces emblématiques, mais elle alimente également la corruption et fait des victimes humaines.

Or on se rencontre que ces marchés sont en fait interconnectés. En trafiquant l'ivoire et la corne de rhinocéros, les criminels en col blanc récupèrent de l'argent qu'ils placent dans des affaires licites, les groupes rebelles et les terroristes achètent des armes pour financer leur insurrection ou leurs attentats, les mafias internationales achètent de la drogue revendue sur d'autres places, ...

Nos actions doivent cibler prioritairement ceux qui organisent et commandent ce trafic.

 

Info2

Nos dossiers sur les espèces menacées par le braconnage

 

Le braconnage des éléphants
Le braconnage des rhinocéros
Info3
Massacres