Menace
Poachers
al shebaab poachers

1 éléphant abattu toutes les 15 minutes !

4 rhinocéros massacrés par jour !

Au cours du XXème siècle, la faune africaine a perdu un très grand nombre de ses représentants. Les fléaux qui avaient été identifiés étaient la chasse sportive excessive, le braconnage de viande brousse et les conflits territoriaux entre les hommes et les animaux.

Alors que des solutions ont été entreprises pour limiter avec succès ces fléaux, on assiste depuis une dizaine d'années à l'explosion des actes de braconnage.

Certains gouvernements sont dépassés et baissent les bras, d'autres mettent en place des actions mais ils sont parfois critiqués pour leurs méthodes radicales.

Les populations des espèces en danger diminuent drastiquement et les scientifiques les plus alarmistes annoncent une extinction programmée des espèces emblématiques à l'horizon de quinze à vingt ans.

Mais avant de combattre un fléau, il est nécessaire de le comprendre afin d'arriver à la maîtriser. Pourquoi en est-on arrivé là ? Quelle est la mécanique de la criminalité ?

C'est l'objet des infographies suivantes.

Braconnage
Info1

Les espèces animales menacées d'extinction font partie précisément de celles recherchées par les criminels.

Comme vous le voyez sur l'infographie, le marché de l'ivoire d'éléphants est mondial, avec une grosse majorité de la demande dans les pays du sud-est asiatique et le moyen-orient.

En ce qui concerne la corne de rhinocéros, ce sont certaines légendes attribuées à la médecine traditionnelle chinoise qui ont déclenché la forte demande des pays asiatiques. Et même si les attributs de la corne ne sont pas réels, la demande explose malgré tout.

Les primates et les félins sont également concernés. Pour eux, la demande est moins forte mais ils sont aussi en grand danger et menacés également par le marché national local.

On estime que 8 à 20 milliards d'euros passent chaque année entre les mains de groupes criminels organisés, ce qui place le trafic des espèces sauvages dans le quatuor de tête avec le trafic de drogue, d’êtres humains et d’armes.
Cette situation menace non seulement la survie de certaines espèces emblématiques, mais elle alimente également la corruption et fait des victimes humaines.

Or on se rencontre que ces marchés sont en fait interconnectés. En trafiquant l'ivoire et la corne de rhinocéros, les criminels en col blanc récupèrent de l'argent qu'ils placent dans des affaires licites, les groupes rebelles et les terroristes achètent des armes pour financer leur insurrection ou leurs attentats, les mafias internationales achètent de la drogue revendue sur d'autres places, ...

Nos actions doivent cibler prioritairement ceux qui organisent et commandent ce trafic.

Info2

Différencier les formes de Braconnage !

Il est pourtant essentiel d'établir un distinguo sur le terrain entre différentes formes de braconnage.

Il y a encore en Afrique des ethnies (Pygmées, Hadzabés, Bushmen) qui pratiquent le "braconnage coutumier", c'est-à-dire qu'ils chassent suivant des méthodes traditionnelles alors qu'ils n'en ont plus le droit. Cela relève de la même logique pour les populations qui pratiquent le "braconnage de subsistance" car elles souffrent de famine et sont contraintes de tuer des animaux sauvages pour se nourrir.

Les prélèvements opérés dans ces deux cas impactent faiblement les populations animales, et quasiment pas les espèces en danger.

Nous ne sommes pas en présence d'unités terroristes ou d'organisations criminelles internationales. Notre réponse doit alors être adaptée. Ces populations souffrent de la pauvreté, du changement climatique qui appauvrit le sol et assèche les rivières. Ce sont des victimes qu'il faut comprendre et que l'on doit éduquer dans le plus profond respect de la biodiversité.

Ces gens-là ne sont pas responsables des massacres que l'on dénonce ici.

 

Ces images d'une insoutenable cruauté ne sont pas censurées.

Toute l'équipe de Wildlife Angel soutient que le grand public doit être au courant et enfin regarder la vérité en face.

Les images ne sont jamais cruelles : seul l'homme l'est !

P1
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
P9
P14
P4
P11
P8
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Info3
Massacres